Compte-rendu Apér-EAU du mardi 21 mars – Retrouver le Bayou pour sauver la Nouvelle-Orléans de la noyade, avec Stéphane Tonnelat

with 2 commentaires

 

Pour son 12e apér-eau scientifique, sur la Péniche Antipode, le Rés-EAUx a eu le plaisir d’accueillir Stéphane Tonnelat, architecte et chargé de recherche au CNRS et à l’UMR LAVUE, pour une présentation intitulée: Retrouver le bayou pour sauver la Nouvelle-Orléans de la noyade.

Stéphane Tonnelat nous a montré, tout au long de sa présentation, comment est ce que les habitants d’un quartier sinistré de la Nouvelle-Orléans, tiraillés entre des impératifs de reconstruction et des injonctions écologiques, ont pu prouver sa viabilité.

En effet, après le passage de l’ouragan Katrina, le quartier du Lower Ninth Ward,durement touché, a failli être abandonné par la puissance publique. Ce haut lieu de la culture afro-louisianaise était alors présenté comme inhabitable car trop vulnérable aux inondations. Des habitants et des volontaires n’ont pas accepté cette condamnation et ont entrepris de prouver la durabilité (sustainability) de ce quartier en reportant la faute des inondations sur les infrastructures de navigation. Pour cela, ils ont du retrouver leur bayou et faire de sa santé un problème public.

Cette solution trouvée par les habitants du Lower 9th Ward fut considérée comme une plateforme permettant à la fois d’avoir accès au bayou et de débattre sur l’avenir du quartier. Il en ressort que cet espace public a renforcé la durabilité de ce quartier en milieu à risques.

Le débat de cet apér-EAU a principalement concerné l’importance de la perception directe des problématiques environnementales (par les différents acteurs concernés) pour leur construction politique. C’est ce que notre intervenant a qualifié « d’ethnographie environnementale » susceptible de nourrir les sciences de l’environnement en pleine croissance.

Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à lire les deux articles suivants de Stéphane Tonnelat:

Rendre publique la durabilité: la plateforme d’observation du Bayou à la Nouvelle-Orléans;

La dimension sensible des problèmes publics: la plate-forme d’observation du Bayou et la viabilité d’un quartier de la Nouvelle-Orléans.

 

 

 

2 réponses

  1. Stéphane Tonnelat
    |

    Merci au res-Eau pour l’accueil chaleureux, la discussion et le résumé.

    Stéphane

  2. reseaup10
    |

    Merci à vous pour votre intervention et votre implication au sein du Rés-EAUx !

Répondre

Protection contre les spambots * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.